C’est un peu étrange pour moi de rédiger cet article. D’abord parce que ce n’est pas dans mes habitudes de partager des sujets si personnels, et puis parce que ça fait tellement longtemps que ce dossier est en cours que j’ai encore du mal à réaliser que cette fois, il semble se concrétiser.

Au cas où mon titre n’ait pas été suffisamment explicite, je suis enceinte.

Il nous aura fallut trois ans, pour en arriver là.
3 ans, 2 fausses couches, 4 inséminations et un confinement !

En avril dernier nous nous apprêtions à faire notre première FIV, mais le covid en a décidé autrement. Forcément j’étais dépitée, je me disais que notre tour ne viendrait jamais. Mais quelques semaines plus tard, je me suis rendue compte que j’avais des sautes d’humeur incontrôlables et j’ai très vite décelé qu’elles n’étaient pas dû à l’enfermement.

J’ai refusé de faire le moindre test ou prise de sang et j’ai attendu non sans une certaine anxiété. Mes deux fausses couches ayant précédemment eu lieu à 6 et 7 semaines, j’ai pris RDV pour une écho à 7 semaines, histoire d’être fixée. Et pour la toute première fois, nous avons vu un coeur qui battait.

Il m’a fallut ensuite attendre l’écho du 1er trimestre et les résultats de la trisomie (qui ont mis 4 semaines au lieu d’une à cause d’un couac du labo) pour être plus rassurée.

Me voilà donc à vous écrire ces lignes en début de 5ème mois.
Je ne serai jamais pleinement sereine, le passif laisse de petites cicatrices que l’on n’oublie jamais.
Et je crois que je ne réalise toujours pas bien qu’au mois de janvier, un être humain sortira de moi.

Alors ici tout comme sur Insta, Youtube et le podcast, ne vous attendez pas à voir de photos trop personnelles, par contre je trouve que c’est une super expérience à partager pour parler mode, déco, ameublement et tenter de prouver que l’on peut opter pour des alternatives canon en achetant le moins possible de neuf.

Dans les mois à venir je continuerai à vous parler vintage et seconde-main tout en essayant de trouver les meilleurs plans pour rester stylée sans acheter de neuf lors de la grossesse. Je vous montrerai aussi mes retours de chine vestimentaires et meublesques pour accueillir au mieux cette petite personne, et je reviendrai sûrement dans un article ou en vidéo sur mon parcours et ses difficultés parce que je sais que nous sommes nombreuses à en traverser tout en étant trop peu à oser en parler.

Bref voilà rien ne change mais tout va changer ! Et si vous lisez ces lignes dans l’attente d’un enfant qui ne vient pas, sachez que j’ai une pensée toute particulière pour vous et que je vous souhaite le meilleur, le plus rapidement possible.

1 thought on “ Un jacuzzi dans mon utérus ”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *