Allez c’est le moment de faire ce fameux bilan, jeter un coup d’oeil dans le rétro et lister ce que l’on a accompli, pour se dire que « non, il ne s’est pas RIEN passé, cette année » et se fixer 2, 3 objectifs que l’on pourra toujours adapter en cours de route, parce que les résolutions c’est relou en vrai !

2018 a été une année très difficile pour moi, je l’ai commencé par une fausse-couche en janvier puis j’ai dû entrer dans une longue et pénible procédure pour quitter mon job. Chaque jour j’y retournais alors que mes missions ne faisaient plus aucun sens pour moi. Ma prise de conscience de l’urgence écologique était trop forte, je me devais d’agir à mon échelle et de quitter cette multi-nationale qui représentait tout ce que je dénonçais à titre perso.
Chaque semaine je me mettais à pleurer face à des négociations qui n’avançaient pas et croyez-moi j’aurais aimé qu’il en soit autrement !

Alors forcément en 2019 j’aspirais juste à un peu de tranquillité et à quelques réponses pour amorcer la nouveauté.
Bilan ? Je pense que cette année 2019 a fait le job. Janvier officialisait enfin mon licenciement, alors j’ai pu prendre le temps…

Le temps de me retrouver, de faire des expo, des cinés le matin, des promenades dans Paris, des journées à dormir et à ne rien faire. Je ne le comprends qu’à présent, mais ce temps était nécessaire à l’acceptation, à la reconstruction. On a le droit de s’accorder des parenthèses, même si les autres ne comprennent pas, même s’ils jugent, même s’ils sont angoissés pour vous. Ces temps en suspend font partie de la vie et si vous hésitez à vous les accorder, si vous êtes malheureux dans votre position actuelle, alors faites-le, vous le ne regretterez pas, quoi qu’il arrive !

Le temps d’arrêter de culpabiliser parce que je voulais changer de voie alors que je gagnais très bien ma vie à un poste reconnu socialement.
Je ne vais pas vous mentir, c’est encore compliqué parfois d’assumer, notamment auprès de la famille. Mais dans ces moments là je me répète que je me fais confiance et qu’il y aura une chouette issue c’est certain, à condition d’y travailler (oui parce que ça ne se fait pas tout seul malheureusement !).

Le temps de redéfinir mes priorités et ma notion de la réussite. Je me suis rendue compte que je pouvais vivre avec bien moins d’argent sans en souffrir. Que l’essentiel pour moi était mes proches et ma stimulation intellectuelle, le reste n’avait pas grande importance.

Alors j’ai commencé la méditation et la piscine, je me suis inscrite à la bibliothèque, j’ai même fait mon premier massage. J’ai accepté que l’on m’accompagne, que l’on s’occupe de moi.
Et puis j’ai pris des décisions pour être plus alignée avec moi-même. Je me suis mise à manger uniquement local et de saison, j’ai quasi arrêté de manger de la viande, du chocolat, du café (merci la dérogation de Noël ! Oui oui nul n’est parfait !), j’ai totalement déserté les supermarchés, j’ai changé de fournisseur d’énergie, j’ai baissé le chauffage chez moi, j’ai changé toute ma routine beauté, je suis passée au savon et shampoing solide, aux cotons lavables, à l’huile de jojoba pour me démaquiller et m’hydrater et au maquillage bio réduit à son strict minimum. Et puis bien sûr, j’ai totalement arrêté d’acheter du neuf ! Finies les virées hebdomadaires chez Zara et les craquages chez Mango. Fini Amazon, Uber, Uber Eats, Deliveroo et toutes les autres ! Fini l’avion pour voyager ! Et vous voulez que je vous dise ? Je ne souffre absolument pas de tout ça, je n’ai pas l’impression de faire d’efforts. J’essaye juste de faire au mieux.

Niveau boulot, j’ai lancé ce blog, le compte Instagram, puis le podcast et les vidéos. Je suis revenue à mon premier amour, l’écriture, et je me suis essayée à de nouveaux formats. Le podcast me permet sans cesse de rencontrer de nouvelles personnes passionnées de vintage et seconde-main, des filles engagées qui croient en leur projet, et ça c’est hyper enrichissant ! La vidéo me pousse à me montrer et je vais devoir encore apprendre des tonnes de trucs pour m’améliorer.

Bref j’ai construit les fondations d’un projet qui reste encore un peu f(l)ou. Je ne sais pas vraiment comment le vintage et la seconde-main vont pouvoir me rémunérer durablement (et ça fait flipper), mais c’est tout l’enjeu de 2020 !

Et puis niveau perso je me suis relevée de la fausse-couche, j’ai passé des examens, fait 4 inséminations, vécu de longues attentes et de grandes déceptions. Et pour couronner le tout, j’ai fait une seconde fausse-couche en novembre dernier. Encore une fois je me suis relevée, avec ce sentiment confus de peur et de confiance en demain.

Alors voilà, 2019 c’était tout ça, des moments durs, de peur, de culpabilité, de doute mais aussi du temps pour soi, et une feuille blanche tellement excitante à rédiger, c’était apprendre à se détacher du regard des autres, redéfinir l’important, le vrai.

2019 c’était la transition et j’aimerais que 2020 marque la concrétisation. Pour ça il va falloir se remonter les manches et y croire.

Tout n’est jamais parfait, et je trouvais ça chouette de vous le dire encore une fois, parce que je déteste ces profils Insta qui vous font croire que la vie n’est qu’un enchainement de merveilleux moments filtrés couleur pèche. La vie parfois ça craint, le futur parfois c’est angoissant, mais le principal c’est de le savoir, de sourire et d’y retourner !

Je vous souhaite une très belle année 2020 et on se retrouve très vite ici ou ailleurs avec des tas de nouveaux projets !


6 thoughts on “ Bye-bye 2019 ”

  1. Bonjour, nous sommes dans la même démarche ici, et 2020 va ausi être la « libération  » de nos chaînes et peut être déjà un début de concrétisation d’une nouvelle vie, qui est déjà là mais qui attend encore d’éclore de son cocon! 2019 a été une année de transition, pleine de doutes et pas très reposante, pour tout dire!
    Je te souhaite en tous cas la réalisation de tes projets pour cette année!

  2. Merci pour tes mots très sincères et touchants qui me parlent beaucoup moi aussi je quitte un boulot bien payé dans une grande organisation internationale et je veux aussi lancer mon propre projet professionnel on vit ce changement de société de paradigme ça angoisse nos proches ça fait peur cette incertitude mais comme tu le dis si bien il faut se faire confiance et croire en notre intuition 👍et pour ton projet bébé je te souhaite très fort que cela se concrétise c est important de prendre temps pour récupérer après échec et la magie opere à un moment parole d une maman de deux petits qui remercie le coup de pouce de la médecine pour les avoir eu😉belle année 2020

  3. Merci pour tes confidences Myrtille ♥
    Je te souhaite le meilleur pour 2019, que tes projets et tes envies se réalisent (j’allais dire « que tes envies prennent vie » mais c’est déjà pris par Leroy Merlin ^^).
    Je t’embrasse et si ça peut te faire plaisir, ton blog & compte Insta font partie de mes meilleures découvertes sur le web en 2019 🙂

    Manon

  4. Mon Dieu qu’est ce que ça fait du bien de lire quelqu’un dont la vie ressemble un temps soit peu à la vie « normale » et pas à un filtre instagram bien lisse ! Je te souhaite le meilleur pour 2019 Myrtille ! Quelle force que de pouvoir se remettre en question et de prendre un chemin qui n’était pas prédéfini et qui n’est pas forcément celui qui plaira au plus grand nombre. J’ai adoré te lire, Julie 🙂

    1. Merci beaucoup pour ce message, ça me fait vraiment plaisir et c’est chouette si on peut remettre un peu de transparence et de naturel dans les réseaux sociaux 🙂 Je te souhaite une très belle année 2020 !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *